prev next

Participe présent ou gérondif?

juin 8th, 2013 Uncategorized

gérondif

Distinction morphologique

Le participe présent dérive du participe présent latin terminé en -antem/ -entem, devenu -ant en français (Lisant le journal avec attention, on acquiert beaucoup de connaissances) alors que le gérondif est issu de l’ablatif du gérondif latin terminé en –ando/-endo également devenu -ant mais précédé en français de en(En lisant le journal, j’ai appris la mort tragique d’un ami).

Quant à leur forme, le participe et le gérondif sont invariables : ils ne varient ni en genre, ni en nombre, ni en personne, etc.

Le participe connaît la forme composée (ayant chanté, étant parti) alors que le gérondif ne connaît pas de forme composée.

Le participe peut être utilisé à la voix passive (étant vu, ayant été vu) alors que le gérondif ne peut pas être utilisé à la voix passive.

Distinction syntaxique

Du point de vue syntaxique, le gérondif fonctionne seulement comme un complément circonstanciel de phrase et la règle veut que le sujet du gérondif (toujours sous-entendu) soit le même que celui du verbe de la proposition principale.  Le Premier Ministre a fait des déclarations à la presse en arrivant en Chine.

Par contre, le participe présent peut être :

  1. Complément d’un nom, introduisant une proposition subordonnée adjective, participiale.

      Nous avons aperçu des soldats passant par la ville.          

  1. Complément circonstanciel de phrase. introduisant une proposition subordonnée adverbiale, participiale Dans ce cas, il se présente :

b.1) soit avec un sujet différent de celui de la proposition principale (participe absolu)

Son fiancé parti, Maryse ne voulait plus sortir de chez elle.

b.2) soit avec le même sujet de celui de la proposition principale  

Voyant son frère mort, le soldat ne voulut pas lui survivre.

Distinction sémantique

Alors comment distinguer la valeur de sens du gérondif et du participe présent quand ils remplissent la même fonction syntaxique ? Dans ce cas, c’est le sens qui les distingue, le participe marquant l’antériorité ou la postériorité, le gérondif marquant la simultanéité.

            Il s’effraya, pensant qu’il était trahi. à cause

            Il s’effraya en pensant qu’il était trahi. à Simultanéité dans le temps

Ils observaient tout essayant de fixer dans leur mémoire les moindres détails du paysage à postériorité/ Conséquence ou but

Ils observaient tout en essayant de fixer dans leur mémoire les moindres détails du paysage à simultanéité/ manière ou temps.

Dans le 1er exemple, avec un participe présent, l’effet résulte de la pensée ; il exprime la cause, donc l’antériorité vis-à-vis de la principale. Dans le 2ème, l’effroi surgit au moment même où naît la pensée, le gérondif exprimant la simultanéité dans le temps.

Marquant l’antériorité, le participe présent véhicule les notions de cause, concession, hypothèse et bien entendu antériorité dans le temps ; marquant la postériorité il peut exprimer aussi la conséquence et le but.

  • Cause : Sachant qu’il allait partir, il a fait ses valises
  • Concession : Vous l’avez fait sachant que c’était interdit.
  • Hypothèse : Travaillant plus d’heures par jour, elle aurait plus d’argent.
  • Antériorité dans le temps : Ayant présenté son travail, elle partit en vacances.
  • Conséquence : Il l’a pris par le bras, l’arrachant au sommeil.
  • But : Elle étudie beaucoup voulant réussir à son examen.
  • Par contre, marquant la simultanéité vis-à-vis du verbe principal, le gérondif véhicule les notions de manière, moyen, opposition et simultanéité dans le temps.
  • Manière : Il a réussi à s’évader en se cachant le jour et en marchant la nuit.
  • Moyen : L’auteur, en s’effaçant complètement derrière le point de vue des personnages et en évitant de faire connaître sa pensée, permet au lecteur de tirer ses propres conclusions (par ce moyen)
  • Opposition : En feignant de la paresse, il fait un travail considérable. (Il fait semblant d’être paresseux alors qu’il travaille beaucoup)
  •  Simultanéité dans le temps : En montant l’escalier, il est tombé et s’est      tordu la cheville.

 

Exercice

Participe présent ou gérondif? Justifiez votre choix

1) Un  Lyonnais de 30 ans a été convoqué  ce matin au commissariat de police de sa ville. S’il s’est présenté avec deux heures de retard, c’est sans doute parce qu’il avait eu du mal à trouver le chemin. Ses explications (être) ………….un peu confuses, les policiers ont procédé à un contrôle d’alcoolémie, (mettre)……….. en évidence un taux de 2 grammes d’alcool,

2) Une femme a été agressée à Elven, hier matin, (arriver) ……….à son travail  Elle avait quitté son domicile vers 8h. Au moment où elle ouvrait ll a porte de son travail, un homme encagoulé et ganté l’a frappée au visage, la (faire)…………….tomber au sol, sans dire un mot.

3) Mercredi, en fin de matinée, une Grenobloise (demeurer) …….. rue du Colonel-Bougault  a été victime d’un vol par ruse. La femme a a reçu, à son domicile, la visite d’un faux plombier. (Prétexter) une fuite, l’homme aurait pénétré dans l’appartement.

4) Un motocycliste en état d’ivresse se tue (heurter) …….un camion

5) Mort (glisser)……. sur un trottoir verglacé

6)  Un jeune homme de 19 ans s’est noyé dimanche après-midi, près de Grenoble , (essayer)……..de traverser un plan d’eau à 5 degrés

7)  Un avion (provenir)…….. de Zurich dérouté à cause d’une intoxication alimentaire

8)  Incendie à la rue Lénine (causer )……..la mort d’une personne

9) (Rentrer)…….de vacances, un couple retrouve 20 kg de cocaïne dans sa valise C’est (ouvrir)……… leur valise dimanche soir qu’ils se sont trouvé nez à nez avec… 20 kilos de drogue.

10) L’homme (tuer)……..ses deux enfants samedi près de Valence après un divorce difficile a été mis en examen lundi pour « homicides volontaires C’est (venir)………rechercher ses enfants, samedi en fin d’après-midi, dans l’ancien appartement familial où le père vivait désormais seul que la mère, aurait croisé son ex-mari (sortir)…….. de chez lui, les vêtements tachés de sang..

11) (Savoir)……….. sa mère et son frère interpellés, le trafiquant présumé se rend à la police

12) (Ne rien  connaître) ………au volant, une femme conduit la voiture de sa fille et fracture le bras d’un garçon de 10 ans

                                                                                                                                                                                                  

 

Corrigé

  1. Étant ( cause: comme ses explications étaient confuses…)/Mettant en évidence ( conséquence: action postérieure au contrôle).
  2. En arrivant ( simultanéité, même sujet grammatical)/Faisant (conséquence: action postérieure à l’action de frapper).
  3. Demeurant ( qui demeure).
  4. En heurtant (manière, même sujet grammatical 
  5. Prétextant(action antérieure à l’action de pénétrer) ou en prétextant si on envisage cette action comme étant la manière dont il a pénétré dans l’appartement.                                                                                                                     
  6. En glissant (manière)                                                                                                                                                                                                    
  7. En essayant(manière, même sujet grammatical 
  8. Provenant(qui provenait)  
  9. Causant(conséquence: action postérieure à l’incendie)
  10. En rentrant(simultanéité: au moment où ils rentraient des vacances/ même sujet grammatical)/ En ouvrant (simultanéité: au moment où ils ont ouvert la valise /même sujet grammatical )
  11.  Ayant tué  (qui a tué: participe présent passé)/  En venant   ( simultanéité, même sujet grammatical)/  Sortant (qui sortait de chez lui)
  12. Sachant (cause: antériorité)/Ne connaissant rien (concession: même si elle ne connaissait rien au volant)

 

 

 

 

 

 

 Silvina Slepoy y Graciela Gerendi

Bibliographie

 

DE sALINS G. D. (1996) : Grammaire pour l’enseignement/apprentissage du FLE, Paris, Didier Hatier.

Riegel M., Pellat J.-C., Rioul R. (2006) : Grammaire méthodique du français. Paris, PUF.

Poisson-Quinton S., Mimran R., Mahéo-Le Coadic M. (2002) : Grammaire expliquée du français, niveau intermédiaire. Paris, Clé International.

Denis D., Sancier-Château A., (1997) : Grammaire du français. Paris, Le livre de poche.

Halmoy O. (2003) : Le gérondif en français. Paris, Ophrys.

 

Commentaires pour “Participe présent ou gérondif?”

comments powered by Disqus

Bienvenue

Catégories

logo conjugueur Conjugueur FLE

Ecrivez dans le formulaire un verbe et découvrez sa conjugaison grâce au conjugueur de Bonjour de France.




Partenaires

Fédération internationale
des professeurs de Français


FIPF UFF

Les partenaires de Bonjour du Monde

Catégories

Bonjour du Monde