prev next

Enseigner le FLE à l’aide des clichés et des stéréotypes:fiche pédagogique niveau B2-C1

octobre 11th, 2012 Ressources et échange FLE

 

 

 

homme et femme typique

les stéréotypes de genre

on a tous des préjugés

Voilà quelques documents authentiques qui pourraient éventuellement servir de lancer et animer le débat sur le sujet diachronique des stéréotypes/clichés et leur apport en classe de FLE! :) L’idée centrale est « plonger » les apprenants dans un bain, d’abord, culturel et par la suite interculturel, en faisant allusion à des clichés plus ou moins établis par les médias (surtout par la pub) dans la société grecque! :)

Je continue en présentant un exemple d’une fiche pédagogique, adaptable selon notre public! Dans ce cas, j’ai choisi un public de niveau B2-C1 (grands ados ou adultes), ayant déjà avancé par rapport à l’expression orale (et ou écrite) de leur opinion personnelle sur un certain sujet :

a) Compétences (faire un choix) :

  • Élaborer des significations
  • Dégager les informations explicites
  • Découvrir les informations implicites (inférer)
  • Repérer des indices corporels (postures, gestes, mimiques…)
  • Réagir, selon la nature du document, et distinguer le réel du virtuel, le vrai du faux
  • Élaborer des contenus
  • Réagir à des documents écrits, visuels… en exprimant une opinion personnelle et en la justifiant d’une manière cohérente

b) Objectifs:

- Détecter les stéréotypes associés à l’image des hommes et des femmes dans la publicité.

-Prendre conscience des rôles stéréotypés proposés dans les publicités et des caractéristiques stéréotypées attribuées aux genres.

-Ajuster une publicité pour la rendre plus égalitaire.

c) Durée :

Une ou deux séances d’apprentissage

d) Supports: clips de pub indiqués en haut, enrichir par des articles de presse portant sur le sujet ou même des images

e) Déroulement et activités à exploiter :

  1. Citer des caractéristiques associées aux personnages masculins et féminins. (Travail individuel – émergence des représentations)
  2. Relever les caractéristiques attribuées aux femmes et aux  hommes dans un tableau à double entrée. (Travail collectif)

- Femme : sollicitude,  tendresse, séduction…

- Homme : puissance, autorité, compétence…

- Enfant : désir de conquête (surtout garçon), besoin de sécurité, sérieux  (filles)…

  1. Analyser les publicités à l’aide d’une grille. (Travail en équipe)
  2. Rédiger un texte synthétisant les constats et prenant position. (Travail individuel)
  3. Mettre en commun les observations et poursuivre l’analyse (travail collectif)-
  4. Dans quel type de publicité trouve-t-on des modèles qui regardent directement le lecteur ?

- Quel est l’angle de vue privilégié ? Dos, profil, ¾, face ?

- Les positions prises par les modèles sont-elles naturelles ?

- Quel est l’âge moyen apparent des modèles ? Y a-t-il un rapport entre le corps / le physique de la personne et le produit ?

- Quelle est la position respective de l’homme et de la femme par rapport aux tâches ménagères, à la vie professionnelle… ?

  1. Comparer les données du tableau issues de l’analyse des publicités et la réalité quotidienne : (Travail collectif)

 

Tout contenu proposé peut éventuellement être adapté et enrichi ! :) Avant de conclure, j’aimerais également y ajouter une base théorique, que je considère indispensable de consulter avant de procèder à la réalisation de la planification de notre enseignement! Elle est structurée autour de l’apport de la vidéo, en générale, en classe de langue (soit sous forme de pub,comme c’était ici le cas, soit de reportage,d’extrait de BD/de film etc) :) Il s’agit d’une conception personnelle, formée d’après les lectures et les sites que je vous propose à la fin de cet article!  :)

POURQUOI UTILISER UN SUPPORT VIDEO EN CLASSE DE FLE ?

L’extrait d’un film, d’une BD, l’utilisation –bref- d’un support vidéo de type authentique en classe demeure une pratique favorisant  le développement d’un climat interactif en classe de langue. Un document vidéo amène l’apprenant  à observer, apprécier ou porter un jugement sur ce qu’il voit. En même temps, il apprend à décoder des images, des sons ou des situations culturelles. Ce qui se juge important, c’est que –parmi un public de jeunes apprenants- un extrait vidéo les aide à développer leur imagination, à deviner et finalement à construire eux-mêmes leur propre savoir. Ils exercent leur esprit critique, en connaissant  différents types de messages, ils deviennent capables de reconnaître le type et la source du document utilisé et commencent, par la suite, à produire des énoncés adéquats (écrits ou oraux) en exprimant des sentiments inspirés par ce qui a été vu et entendu. Lorsqu’on parle de support vidéo, on n’entend certainement pas seulement l’extrait d’un film ou d’un dessin animé mais de même : un reportage, un extrait du journal télévisé, un clip vidéo  ou une publicité.

ACTIVITES  AUTOUR  DE LA VIDEO :

Parmi les activités que l’on propose pour faire travailler un document vidéo en classe,  on pourrait choisir celles  qui utilisent l’image sans le son, amenant les apprenants à une production orale, puisque l’enseignant leur demande de préciser le type du document, le cadre spatiotemporel ou les héros. Dans une deuxième étape, nous pourrions faire passer un extrait accompagné du son et demander à nos apprenants d’imaginer la suite, ce qui fait appel à leur créativité et à leur imagination.

A un niveau avancé, il serait souhaitable et intéressant d’utiliser la vidéo comme amorce de débat pour lancer une discussion autour d’aspects culturels ou polémiques. De surcroît, si on se trouvait lors d’une étape de conceptualisation grammaticale et après avoir projeté le passage choisi, les apprenants pourraient repérer les occurrences du phénomène grammatical entendues, les relever, proposer des hypothèses, vérifier et formuler la règle et s’en approprier en passant par une série d’exercices en contexte.

CONCLUSION :

Comme tout support mis au service de l’enseignant constitue tout simplement un outil, c’est  à nous sa meilleure adaptation et exploitation lors du processus d’enseignement –apprentissage ; en tout cas projeter un extrait vidéo en classe de langue signifie ou devrait, au moins, signifier plus qu’être assis à son banc et regarder passivement l’écran. Cela présuppose tout un  travail de préparation fait de la part de l’enseignant pour que la mise en place de ses objectifs soit fondée sur des données « tangibles » et alors fiables à évaluer.

 

SITOGRAPHIE :

—

—  Sites pédagogiques consultés:

-          www.prof-fle.com

-          www.edufle.net

-          www.francparler.org

-          www.tv5.org

-          www.adodoc.net

-          www.espacefrancophone.org

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

1) Y. Baticle, Apprendre l’image, éditions Magnard

2) Y. Bourron , J-L Ruby , Pédagogie de l’audiovisuel et du multimédia, Les éditions de l’organisation

3) C. Compte,La vidéo en classe de langue, Hachette

4) C. de Margerie, L.Porcher, Des médias dans les cours de langue, CIEP

5) G. Jaquinot et G. Leblanc, Les genres télévisuels dans l’enseignement, Hachette

6) Th.Lancien , Le document vidéo , Clé International

7) L. Porcher, Télévision, culture, éducation, Armand Colin

8) M. Tardy, Le professeur et les images, PUF

 

Je vous remercie! :)

Catherine

 

 

 

 

Commentaires pour “Enseigner le FLE à l’aide des clichés et des stéréotypes:fiche pédagogique niveau B2-C1”

comments powered by Disqus
  1. Miranda dit :

    Merci Catherine pour partager toutes ces ressources et articles qui me sont bien utiles

  2. yann dit :

    Bravo , catherine pour cet article de qualité et surtout très utile !

  3. Simla dit :

    Merci Catherine.

Bienvenue

logo conjugueur Conjugueur FLE

Ecrivez dans le formulaire un verbe et découvrez sa conjugaison grâce au conjugueur de Bonjour de France.




Partenaires

Fédération internationale
des professeurs de Français


FIPF UFF

Les partenaires de Bonjour du Monde

Partagez !

Derniers articles Bonjour du Monde